IPMS Gent modelbouwclub

Hawker Huricane Mk IIc

François Cnudde

KitHawker Huricane Mk IIc, nummer 04144
MarqueRevell
Echelle1/72
Photo-etch
Extra-tech O-45, interieurdetails
Part S72-110, flaps
Références



Replic n° 76, blz 30 to 36
Wing Masters n° 5, blz 18 to 29
Wing Masters n° 18, blz 51 to 53
Wingmasters n° 43, blz 8 to 11
Sam Publications, modellers datafile, The Hawker Huricane
FigurinesAirfix
startertrolleyConstruction maison en utilisant des photos d’époque comme base
BicycletteS8M model, street 72serie, number SM-05, + scratch

Historique

Pour les pays en guerre, comme l’était l’Angleterre pendant la 2GM, le développement de nouveaux types d’avions de chasse était principalement basé sur l’amélioration de l’armement et de motorisation d’engins prouvés et déjà en service. Un exemple typique était la combinaison entre un moteur d’avion Rolls-Royce Merlin avec un avion Hawker Hurricane. S’il était devenue obsolète comme avion intercepteur en 1941, il volait toujours comme chasseur bombardier armé de canons et de roquettes et se montrait très efficace dans ce rôle sur les théâtres de guerre en Europe, Asie et l’Afrique du Nord.
Un premier Hurricane Mk 1 était équipé en 1940 d’un moteur Merlin XX qui augmentait la vitesse maximum de 31 km/h. Ce type entrait en service comme le Mk IIa suivi très vite par un Mk IIb armé de douze mitrailleuses de 7,7 mm. Les chasseurs Mk II faisaient leur apparence dans les ciels Français en 1941 plus tard se développant en chasseurs bombardiers chargés de 454 kg de bombes. D’autres échelons se spécialisaient dans l’attaque de bateaux dans La Manche. En automne 1941 des avions Mk IIa’s et IIb’s étaient aussi présents sur le front de l’Ouest. L’introduction d’un armement de 4 canons de 20 mm changeait le cœur opérationnel du Hurricane vers un avion d’attaque au sol. Dès Avril 1941 le Mk IIc figurait aussi comme chasseur de jour et a partir d’Août comme avion de chasse de nuit.

Détails techniques

Hawker Hurican MkIIc
Type: chasseur et chasseur bombardier
Moteur: Rolls-Royce Merlin XX- 954 kW
Vitesse maximale: 541km/h
Vitesse de montage: 6100 mètres en 9,1 minutes
Rayon d’action: 740 km sans charge externe,1480 km avec deux bidons éjectables de 200-litres
Plafond: 10.850 mètres
Poids: vide 2631 kg, chargé 3674 kg
Armement: quatre canons 20 mm Hispano ou Oerlikon Points de fixage sous les ailes pour deux bombes de 113 kg ou une de 227 kg

Dimensions:

Envergure: 12,19 m. Longueur: 9,58 m. Hauteur: 4,04 m. Surface des ailes: 23,97 m².

Construction

Hawker Hurican MkIIcEn ouvrant la boite on retrouve des pièces finement gravés avec des détails bien moulés. Il y a 3 grappes en plastique injecté gris clair et une grappe transparente. Il n’y a pas de pièces pour un autre type d’appareil en surplus mais il y a des pièces optionnelles comme des bombes et deux types d’entrée d’air. J’ai opté pour la version chasseur de nuit dans sa robe foncée. Les décalcomanies pour cette version ne sont pas compris dan le kit mais j’ai eu la chance de les récupérer par moyen de Stephaan (de “Model Bataillon”), qui les a retrouvés dans sa propre collection

L’intérieur:

Hawker Hurican MkIIc La construction commence comme toujours avec l’habitacle duquel j’utiliserai que le dossier du siège du pilote. Les détails de l’habitacle du kit sont poncés et remplacés par des détails construits de bandes d’Evergreen et de la photo découpe (PE). Seuls les détails de l’intérieur du set d’Extratech ont été utilises et pas l’intérieur complet puisque le photo découpe est trop mince et plat et ne donne pas assez de dimensions au modèle. Le nouveau siège du pilote et son harnais est construit de PE avec des détails en fil de cuivre. L’habitacle en général reçoit aussi du PE ainsi que du scratch et la portière bâbord est coupé et repositionné en position ouverte afin de procurer une meilleure vue dans l’intérieur de l’habitacle. Le panneau pour la radio est découpé du coté bâbord (droite) de l’avion. J’ai l’intention de reconstruire tout l’intérieur du compartiment radio et de le montrer en position ouverte et pour ceci j’utilise des bandes Evergreen et du scratch. Les radios et leurs fils sont aussi construits de scratch et du fil de cuivre. Une corde d’antenne est fabriquée d’un fil d’un ancien bas de nylon. Les portes sont construits de feuille de cuivre et reçoivent les formes courbées des pièces découpées. Une fois l’intérieur et l’extérieur peint et vernis, une petite pièce de plastique clair représentant la lunette de tir est mise en place. Prenez gare de l’épaisseur de la verrière devant. La petite lunette de tir claire est collée en utilisant de la colle blanche diluée qui ne laisse pas de traces.

L’extérieur:

Hawker Hurican MkIIc Une fois l’intérieur du modèle fini, peint et sec, les deux demi coques sont collées. L’usage d’un peu de Vallejo putty est nécessaire et ensuite les joints sont poncés en utilisant des sticks de ponçage jusqu’on ne les voit plus. Une fois que la surface est assez lisse, on peut commencer à détailler l’extérieur. Une bonne documentation est invulnérable puisqu’il y a beaucoup de différences entre les appareils. Je voudrais construire un chasseur de nuit et il fallait donc ajouter des détails typiques de cet engin. Il faut entre autre ajouter des échappements construits de feuille de cuivre plus longs pour assourdir les flammes d’échappement des deux cotés. Une petite incision est faite suivi par l’insertion du feuille de cuivre et son collage a l’aide de colle cyanoacrylate. Une lunette de tir externe est construite de fil de cuivre et fixé dans un petit trou percé dans le nez de l’avion. Le support d’antenne reçoit une petite pièce de photo découpe sur lequel l’antenne en nylon sera collé. Les feux de navigation ne sont pas oubliés, ils sont construits de tubes Evergreen de 0,8 mm, partiellement percés et peints de l’intérieur. Le feu de navigation arrière est percé avec une perceuse de 0,5 mm. Les partis plastiques du gouvernail sont remplacés par de la photo découpe et du fil de cuivre. Les volets de la queue sont découpés et repositionnés vers le bas a fin de donner une apparence plus dynamique. Ils sont détaillés par une fine bande d’Evergreen collé sur la partie découpée et puis poncé pour reproduire une petite courbe. Des petits trous de 0,3mm sont percés dans la coque a fin de recevoir des petites pièces de fil de cuivre représentant les câbles de contrôle de direction. L’entrée d’air de la boite est percé et découpé pour obtenir une ouverture ovale. Le radiateur reçoit des détails en PE et le l’évent de refroidissement arrière est remplacé par une pièce en feuille de cuivre et quelques fils représentant les barres. Les joints sont poncés avant de les remplacer. Les échappements sont nettoyés et percés. Deux types sont fournis dans la boite et il faut donc bien regarder les références. L’avion construit est d’un type Tardif et il faut donc utiliser l’échappement tardif. Les volets des ailes sont découpés et remplacés par des volets en photo découpe. Les ailes sont fournies en deux pièces et ceci nous permet d’ajouter quelques supports pour permettre d’avoir une meilleure base pour y coller la pièce en PE sur l’intérieur de l’aile supérieur. L’intérieur d’aile qui doit recevoir les nouveaux volets doit être poncé en oblique pour que les nouvelles pièces puissent être glissés en dessous. Les logements du train d’atterrissage sont détaillés avec du fil de cuivre. Une fois fini, les ailes peuvent être collés sur la coque et le ponçage peut recommencer jusqu'à la disparition des joints. Les détails des lignes des panneaux sont gravés en utilisant un épingle fin. Revell a bien observe les détails des ailes puisque tout les joints sont en fait des lignes de panneaux. Prenez soin en collant les ailes qu’ils sont sur la même ligne que la base des roues. Une fois les ailes montés on peut commencer a monter les volets des ailes inférieures. Vérifiez qu’ils ont bien la bonne longueur et qu’ils ne surpassent pas les ailes. Coupez la photo découpe si nécessaire. Chaque support des volets doit être collé individuellement sur la base et chaque support doit recevoir une tube Evergreen de 0,5 mm, représentant l’axe, a la fin. Ils sont ensuite collés sous l’aile. Le point suivant est le train d’atterrissage. Les tuyaux des freins sont représentés par des fils de cuivre et les supports des câbles sont représentés par des petites bandes de feuille d’aluminium. Les tuyaux des freins sont ensuite collés dans un petit trou percé dans la jambe d’atterrissage. Le reste est construit “de la boite” sauf le support arrière qui reçoit une pièce plastique supplémentaire pour plus de détails. Les roues sont poncés légèrement pour représenter le poids de l’avion sur le sol.

Peinture et finition

L’intérieur:

Hawker Hurican MkIIc La construction de l’habitacle finit, on commence a sa peinture. Une bonne couche de base est le Humbrol 1 suivit par une pré ombrage avec du Vallejo V950. La couleur générale est le « interior green », Vallejo V920. Cette couleur est éclairci avec du V837 appliquée en deux couches, la seconde avec une touche de blanc ajouté. Le pré ombrage n’est pas oublié, on conserve un ombre noir dans les coins. Une couche de Klir protègera la peinture avant d’appliquer quelques techniques de vieillissement avec de la peinture d’huile. Tout d’abord quelques petits décalcomanies retrouvés dans la boite a rabiot et représentant des notices de service sont ajoutés utilisant Microscale sol et set. Une autre couche de Klir (Future) le scellera. Des techniques de vieillissement sont ajoutés utilisant un lavage avec de la peinture d’huile raw umber adapté très fin en deux couches. Les autres pièces sont peints en suivant les instructions avec du noir V950 éclairci avec du H 67, gris panzer et H 64, gris clair. Le harnais est peint V988 éclairci avec V837 et ombré de V822. La bouteille d’oxygène derrière l’habitacle est peint flat blue V962. Les fils d’électricité internes sont peints blanc V951 et jaune V953. Les supports de câbles sont peints en métal V865. Toutes les pièces reçoivent un ombrage sépia. Un éclairage en surplus est faite avec du H78, cockpit green, mixte avec du Revell 5 blanc, en rapport 4:1, brossé a sec très légèrement pour rehausser des détails. Des détails sont ajoutés par quelques rayures dans la peinture sur les lieux vulnérables a l’usure. On utilise du V995 très dilué, protégé par une couche de Klir et une couche de vernis mat V520. Les instruments de bord reçoivent V510, vernis semi mat. Du métal blanc est représenté sur quelques utilisant un crayon graphite Karisma. La surface sous la lunette de tir est peint noir met V950.

L’extérieur:

Hawker Hurican MkIIc L’habitacle et les parties de la coque ouvertes ainsi que les vitres de la verrière sont recouverts par de la bande adhésive Tamiya. La verrière est tout d’abord peint “interior colour” V920 très légèrement éclairci avec du V837 a 4:1. Il est ensuite suivi par les couleurs de camouflage et une couche de Klir (Future). L’avion lui même reçoit tout d’abord une couche de base Humbrol 1 gris clair mat. Un pré ombrage de noir Vallejo 950 est évaporé sur les lignes des panneaux. Le dessous de l’avion est complètement peint en noir mat comme était l’usage chez les chasseurs de nuit. Du gris foncé V862, est ajouté sur les panneaux en prenant garde de laisser les lignes des panneaux noir. Prenez soin de ne pas évaporer trop les couleurs légers mais si il arrive une faute on doit pouvoir la réparer en évaporant un léger brouillard de V950 sur toutes les surfaces. Deux couches de Klir (Future) scellent la peinture. Un brossage a sec avec du H67, gris panzer rehausse les détails. Les couleurs de camouflage du dessus sont peint au pistolet avec du V893 vert foncé et V869 gris foncé. De nouveau, n’ajoutez pas trop de peinture sur les lignes des panneaux noirs pourqu’ils restent plus foncés que le reste. Le bord des ailes reçoit une bande d’identification jaune mat V953, en usage a la fin 1941 comme reconnaissance des propres appareils. Deux couches de Klir protègent la peinture. Les parties des ailes inférieures en bordure des logements de train d’atterrissage sont protégés par de la bande Tamiya avant que l’intérieur est peint V920 éclairci de V837. N’oubliez pas l’intérieur des panneaux du train. Ils reçoivent aussi un lavage de raw umber et quelques rayures avec du V920 mixte avec V837 a 50/50. Quand sèche, R99 aluminium est utilisé sur les rayures pour obtenir un effet 3-D. Une nouvelle couche de Klir (Future) est appliqué cette fois ci comme base pour les décalques qui sont mis en place avec du Microscale Set et Sol. Ils sont scellés par une nouvelle couche de Klir. Les jantes de roues sont peints a main avec du R99 aluminium dilué; les pneus en noir. Les jambes du train reçoivent un traitement avec raw umber suivi par une fine couche de boue avec du V874 light earth. Une couche de vernis mat est suivi de pigments Mig P028 Europe Dust appliqué pour rehausser l’effet boue. Les tuyaux des freins sont peints en noir, les fermetures oily steel V865. Bouteilles d’air comprimé en bleu mat V962, jambes de roues aluminium R99. Les deux tuyaux d’échappement sont peints en peinture d’huile red brown burned sienna qui convient bien comme couleur de base pour les effets de roue. Leurs intérieurs sont peints V950 et augmentés avec des pigments. Les effets de roue sont obtenus utilisant des pigments Mig P025, standard rust et P024, light rust, en prenant soin d’appliquer la couleur claire auw bords des échappements. Les effets de suie sont obtenus avec du P023 black smoke. Les canons Hispano reçoivent un brossage a sec light metal H53 et P023 black smoke pour les effets de suie sur les ailes. Une peinture a l’huile sépia très dilué est utilisé pour un lavage de pointe sur les lignes en creux de l’avion. Les feux de navigation sont peints rouge R34 coté gauche et bleu R50 coté droit. Leurs trous avaient été percés auparavant et ils recevront du Humbrol Crystal Clear pour représenter leur vitrage. Les autres feux de navigation sont peints argent V997 et reçoivent aussi du Crystal Clear. De l’argent très dilué V997 est utilisé pour peindre le rétroviseur en haut de la verrière. Revell a fourni deux pièces en plastique clair représentant les feux d’atterrissage mais ceux-ci doivent être ajustées pour qu’ils se montent facilement. Ils sont poncés avec des sticks abrasives et sont finalement polis avec de le dentifrice avant d’être collés avec du Crystal Clear. Une fois que le modèle a séché pendant quelques heures on applique un lavage raw umber sur tout l’appareil en prenant soin de bien l’appliquer dans la direction du vent i.e. de l’avant vers l’arrière en lignes directes. Ce traitement doit être refait avec la même couleur après quelques heures. Le jour suivant on applique de la peinture d’huile burnt umber mixte avec du H119 light earth et bien dilué autour des contours rehaussés de l’appareil pour représenter de la saleté. Cette peinture est de nouveau appliquée dans la direction du vent. Des traces d’huile et de carburant sont produites en utilisant un lavage de H100 mixte avec du H33. Les traces de pétrole utilisent plus de H100 que du H33 et inverse pour les traces d’huile. Des rayures sont appliquées sur les panneaux, même s’ils sont couverts d’un décal, en utilisant un crayon gris argenté Karisma

Diorama

Hawker Hurican MkIIc La base du diorama de 18 x 17 cm est une plaque MDF de 18mm d’épaisseur donc les cotés sont obliques a fin de le présenter plus dynamique. Elle est peinte avec des produits pour colorer le bois suivi par un vernis brillant pour meubles. Ils sont protégés par des rubans adhésifs pendant qu’on construit le reste du diorama. Des lignes sont sculptées au milieu de la base pour permettre un meilleur pris du mélange de Polyfilla avec du sable et de la colle blanche diluée. On y ajoute aussi un peu de couleur sous forme de pigments MIG Russian Earth P034 et Vallejo V872 Chocolate Brown. Ce mélange est étalé également et laissé sécher. Des traces de pneus sont reproduits avant que la patte soit complètement sèche a l’aide d’une roue de la boite a rabiot et un cure-dent. Laisser sécher maintenant pendant au moins 24 heures jusqu’il soit vraiment dur. Un lavage sépia est appliqué sur les surfaces profonds a fin d’obtenir une couleur brun foncé. Un brossage a sec avec différents teintes de brun : H98 brun chocolat; H186 brun; H29 dark earth; H119 light earth et H93 desert yellow va éclaircir le tout. Entre le H119 et le H93 on appliqué un lavage de pointe sépia sur le parties les plus profonds suivi par un brossage a sec H93. Une fois fini, de l’herbe Heki provenant d’accessoires ferroviaires est appliqué a l’aide de colle blanche diluée et puis évaporé au dessus de l’herbe. Quand sèche, l’herbe est retravaillé avec des peintures d’huile. J’ai utilise un mixage raw umber avec du sap green prenant soin d’utiliser plus de vert mais que ça reste toujours foncé. Après 24 heures un brossage a sec avec du sap green pur est appliqué pour faire disparaître l’air « jouet”. Tout est suivi par un mixage avec du sap green et de l’ocre jaune. Quelques feuilles sont rehaussées en couleur avec du jaune. Les contours entre l’herbe et la boue est accentuée avec de l’ombre foncé. Quelques fleurs sont ajoutés et collés avec de la colle blanche puis rehaussés avec une couche très légère de peinture d’huile jaune. Un lavage sépia les mélange dans l’herbe. Le diorama reçoit quelques ajouts qui le feront vivre et raconteur une histoire. Une petite remorque de démarrage est mis a coté de l’avion et attend d’être connecté pour donner de la puissance a la batterie du moteur. Cette remorque est construit a partir de références photos d’une remorque préservé dans un musée. J’ai utilisé de la carte plastique Evergreen 0,5 mm et des bandes Evergreen pour construire le cadre. Les supports de l’essieu et des petites pièces sont construits de pièces de photo découpe de la boite a rabiot d’ou j’ai aussi récupéré les roues. La petite roue avant provient de la suspension arrière d’un semi-chenillé M3. Le câble de démarrage est du fil de pèche de 0,5 mm. Le tout est peint dans une couche de base H1 suivi par un pré ombrage V950. La couleur générale V964 RAF Blue est appliquée très légèrement laissant toujours apparaître le pré ombrage. Les roues sont peintes en noir, charnières Oily steel V865, une prise de courant à l’avant est peint en blanc V951 et rouge mat V957. Le tout est scellé par une couche de Klir (Future) suivi par l’application des décalcomanies retrouvés dans la boite a rabiot et de nouveau scellé par une deuxième couche de Klir. Détaillage est faite par un lavage fine de raw umber et du sépia dans les coins. Un peu d’empoussièrage est appliquée avec des pigments P035 panzer grey fading. Le noir V950 des pneus reçoit un mixage de noir V950 et du sable léger V837 suivi par un lavage avec du light earth V874 pour le salir. Pour finir on met un peu de MIG Europe sur les cotés des pneus. La barre de remorquage, le châssis et les jantes des roues sont rehaussés a l’aide d’un mixage de V964 et V837 représentant un matériel décoloré. Quelques rayures brunes chocolat V872 sont ajoutées. Une couche de vernis mat va sceller te tout et quelques détails sont rehaussés en utilisant un crayon Karisma. Une bicyclette accompagne la remorque. Le vélo vient d’un set en photo découpe et est retravaillé se basant sur des photos de vélos des années 1935 – 1945. Le détail ajouté se rapporte aux supports sur le garde boues arrière ajoutés, un porte-bagages et l’ajout de freins a main au volant. Deux épaisseurs de fil de cuivre sont utilisées. Une couche de base H1 est suivie par du noir V950 pour le cadre. Les parties chromées sont peintes argent V997. La chaîne et les rayons sont peints H53 gunmetal. Le caoutchouc des pneus dans cette période était Claire et est peint V976 buff. Une couche de Klir est suivi par un lavage raw umber sur les roues. La chaîne reçoit un lavage noir représentant la graisse. Les roues reçoivent une couche de vernis mat, le cadre un vernis satiné.

Figurines

Hawker Hurican MkIIc Les deux figurines d’origine Airfix ont été récupérés de la boite a rabiot. Ils représentent un pilote marchant et un sous-officier qui l’attend auprès de son avion. Les deux figurines sont en plastique souple et ont besoin d’un nettoyage profond en enlevant l’excès de plastique avant qu’une couche de base H1 est appliquée. On attaque tout d’abord avec la peinture de la peau parce que la peau se trouve le plus profond sur la figurine. La peinture est appliquée en fines couches. Les cheveux du sous-officier est peinte V984 rehaussé avec un mixage de V984 et V819. Les deux uniformes sont peints V867 dark blue grey, de nouveau appliqué en fines couches. Rehaussé avec du V837 et ombrage avec V822. Les chaussures en noir V950, leurs pointes rehaussées avec V837. Les bottes du pilote sont peints brun chocolat V872 rehaussé de V837 et ombrage de V822 avec du V950. Le molletonné des bottes est peint V837, genre de blanc cassé. Le casque du pilote V822 rehaussé de V837 et ombrage V822. Les plies reçoivent V950. Les fils du microphone connecté au casque sont peints V984. Les marquages et badges en leurs couleurs respectives; sur le casque du sous-officier du V998 bronze et ceux sur les épaulettes V950 en arrière-plan avec les marquages en V837 pure. Les galons du pilote peints noir V950 en arrière-plan suivi d’un mixage de noir et de la peinture d’huile blanche pour les chevrons gris. Les ailes sur la poitrine et la carte dans une des bottes en peinture d’huile blanc. J’ai préféré utiliser de la peinture d’huile parce qu’il s’applique mieux. La carte reçoit un lavage léger V822 pour casser le blanc. Le parachute sur le dos est peint V880, rehaussé avec du V837 et ombré de V822. Pour finir, les deux figurines reçoivent une couche de vernis mat. Les quelques objets en métal sur leurs uniformes sont rehaussées aven un crayon argenté Karisma.


 

Agenda

Update Events - Update artikels