IPMS Gent modelbouwclub

M-47 Patton

Juli 2006

Maquette:td>M-47 Patton
Marque:Italeri
Echelle:1/35
Type:Injection moulded
Accessoires:scratch
Documentation:Musée Royal de l’Armée à Bruxelles Internet

Historique:

M-47 Patton tank Le char M-47 ”Patton” était le successeur direct du M-26 Pershing et le prédécesseur des séries M-48 et M-60.
Il entrait en service dans l’Armée Belge au début des années ’50 et y servait jusqu'à son remplacement par le char Léopard 1.

C’est la première fois que je vais monter un kit en échelle 1/35. Le kit sera construit pour mon beau père qui était chauffeur de char Patton durant son service militaire dans l’armée Belge en 1953.
La meilleure référence c’est le matériel vrai et mon modèle sera bien sur basé sur le char Patton qui se trouve au Musée Royal de l’Armée à Bruxelles ainsi que sur deux photos de son char pendant son service militaire. Ces photos me prouveront être très utile puisqu’il y a quelques différences entre « son » char et les version ultérieures.
Ils prouveront que son char appartenait au premier lot de chars livrés à la Belgique et sa donne une différence entre construction et décoration.

Le kit:

Le modèle Italeri est une réédition de leur kit datant de bien d’années mais je dois admettre que, bien malgré son age, il se porte encore bien et que la boite est pourvu de bien de petites pièces.
Ils se retrouvent sur trois grappes avec des chenilles de type vinyle. Le plan de construction est bien détaillé et il y a des décalques pour des versions US, Français, Italien et Allemand mais malheureusement pas pour un char Belge.

Construction:

La construction commence comme d’habitude avec le châssis. Un peu de précaution est nécessaire puisque chaque coté reçoit 3 types différents de supports. Quelques pièces nécessiteront l’usage de putty. La suspension est bien détaillée avec des supports, amortisseurs, roues dentées tournants, anneaux et roues. C’est le moment de salir le bas du char avec de la boue si on veut poser le char en diorama

M-47 Patton tankLa caisse du char était en fonte et on ne trouve donc pas des surfaces lisses mais plutôt crues. Je le couvrais d’une couche de “Mr Surfacer” afin de couvrir la surface lisse..
Le kit ne fournit pas de détail intérieur à l’exception du compartiment moteur. Vue le fait que je voulais construire un modèle statique, j’ai opté de coller les trappes du chauffeur et tourelle en position fermée.
Quatre boites avec leurs poignées et fermetures sont montés en haut de la caisse. Les échappements et leurs protections sont prévus séparément mais ils profitent d’un ajustage et connexion réelle avec l’échappement se trouvant au dessus du moteur.
C’est un peu dommage de cacher le compartiment moteur assez détaillé et je décidais de laisser ouvert quelques trappes. Le compartiment était peint en blanc, gris métallique et oily silver.
Le châssis et les roues sont peints en vert kaki et noir pour les partis caoutchoutés. Les boulons sont peints en blanc ou rouge. Les chenilles en vinyle reçoivent tout d’abord du noir suivi par track color. Les blocs de caoutchouc sont peints noir mat suivi d’un lavage en terre de sienne brûlé.
La coque est monté comme prévu sur le plan mais toutes les pièces sont vérifiés, nettoyés et ajustés avant leurs mise en place. Seuls les renforts des ailes arrières et l’anneau du mitrailleur sur la tourelle sont remplacés par des pièces plus fines. C’est un Patton Belge et il faut donc construire deux extincteurs de feu qui doivent trouver leur places sur le glacis arrière a droite de la boite du téléphone.

La tourelle:

M-47 Patton tankLa tourelle de char est en fonte et reçoit donc aussi une couche de “Mr Surfacer”. Le canon de char se compose de pièces différentes et c’est très malheureux que le canon vient en deux demi pièces. Il devient donc nécessaire d’utiliser du putty et de poncer a fin d’obtenir un résultat convenable. Il serait mieux de le remplacer par une pièce en métal tourné.
Le kit nous offre trois types de bouche de canon mais dans ce cas-ci, j’opte pour la version la plus simple.
Il ne faut pas monter les rails de bagage sur la tourelle puisqu’il s’agit ici d’un Patton de première série et les trous sont donc bouchés.
Les deux jerrycans qu’on doit monter a l’arrière du tourelle doivent être remplacées par des jerrycans de type Anglais ou Allemand. Il est donc nécessaire de refaire et remplacer leurs supports
Les Patton’s Belges portaient aussi un couvert en canevas au dessus du manteau du canon. Ce canevas est construit en utilisant du papier de serviette et du Klir. Les anneaux du manteau sont aussi couverts et l’ouverture du mitrailleur de tourelle est ouverte. Le canevas est finit au cotés par une fine lame d’aluminium peint en cuir et qui représentera donc la bande de cuir qui réunit le canevas a la tourelle. Le mitrailleur .50 n’est pas utilisé mais sont support est installé en mode de route sur la tourelle.

Peinture:

M-47 Patton tankLe tout est peint en Humbrol H155, mat olive green suivi par un lavage noir léger dans les sutures et d’un lavage jaune léger sur les panneaux. On obtient ainsi un effet subtil qui ne saute pas à l’œil mais dont on voit qu’il y est. On ne peut pas oublier que nous construisons un char neuf, pas un char sur le terrain
Le lavage noir laisse bien sortir les structures en creux sur les panneaux de ventilation de la plage moteur. Les échappements et leurs couvertures sont traités avec une poudre rouille MIG. Des photos de chars Patton « jeunes » montrent que la chaleur des échappements fait disparaître la peinture des couvertures dès le début de leur utilisation et qu’ils sont donc très susceptibles à la rouille. Les sortis d’échappement sont traités avec de la poudra graphite noir.
Les détails sont rehaussés par un dry-brush avec du gun metal et argent ainsi que par l’utilisation d’un crayon graphite. Les périscopes sont peints avec un mélange de bleu foncé et du vernis brillant. Les photos nous montrent que deux des trois panneaux à l’arrière du char étaient peints en blanc.
Les deux extincteurs et les deux jerrycans reçoivent un autre type de couleur vert que le H155 a fin d’obtenir un peu de contrastes.
Les couvertures d’essence sont peintes rouge mat. Les feux avant sont percés, peint en argent et reçoivent du Kristal Klear. Les lampes infrarouges sont peintes en rouge foncé, les feux arrières en rouge brique

Décalques:

Il n’y a pas de décalques pour une version Belge et j’ai du faire appel a l’aide d’un membre de mon club a fin d’obtenir des marquages Belges (Merci Willy). J’ai ainsi obtenu deux plaques d’immatriculation avec leurs chiffres Belges si typiques, dans ce cas 53338, deux cocardes de la 1ière Division et les marquages avec le numéro 91 pour les garde-boue.
Le plus grand problème se posait avec la réalisation de l’emblème du 4ième Régiment de Lanciers, unité sous lequel le char avait servi. Je ne pouvais pas retrouver cet emblème et j’ai du faire appel a l’Internet mon PC. Cet emblème consiste d’un Centaure (demi homme, demi cheval) qui s’apprête a jeter une lance, couleur blanc probablement sur fond bleu léger et un bouclier avec bande blanche.
Les décalques sont positionnés sur un fond de vernis brillant et puis recouverts d’une couche de vernis mat. Il n’est pas salit.

La base:

J’ai utilisé une planche en bois vernis. Une petite plaquette reçoit la mention: « M 47 Patton, Belgian Army, 4 Lanciers, Leopoldsburg 1953 ».

Conclusion:

Le verdict des membres de mon club était que ce modèle n’était pas mal pour une première en 35ème et ça me plaisait bien.
Ca n’a pas été un “direct de la boite” mais un modèle avec quelques changements. Mais le principal est que construire ce modèle m’a bien plu et j’espère que ce char ouvrira quelques discussions sur son utilisation dans le 4ème Régiment de Lanciers et leurs véhicules puisqu’on ne trouve pas beaucoup de documentation a ce point.

Keep ‘m building

Erwin Bovyn
IPMS Gent


 

Agenda

Update Events - Update artikels