IPMS Gent modelbouwclub

Miles Magister

MaquetteMiles Magister
MarqueNovo (ex Frog)
Echelle1/72
Typeplastique injectée
PentureHumbrol
Accessoires


Scratch
décalques d’instruments de Reheat Models
décalques belges de Jack Peeters Modelbouw (vieux set).
Références4+ Publication Miles Magister

Historique

Le Miles Magister était pour les Anglais le même type d’avion que fut le Klemm Kl 35 pour les Allemands: avion d’école monoplan pour pilotes débutants. C’était un avion biplace en tandem utilisé pour l’entraînement en vol primaire et pour les cours de vol sans vue. Le cockpit arrière pouvait être refermé avec une bâche.

Quand les restants de la Force Aérienne Belge furent acceptés dans la RAF anglaise en 1940, ils reçurent des avions d’origine anglaises. Le restant de ces avions allait être transfère en Belgique et faire partie de la nouvelle Force Aérienne Belge d’après guerre. Un seul Miles Magister fera le transfert et sera inscrit dans les registres belges comme le G-1. Cet avion sera vendu plus tard et connaîtra encore une carrière civile jusqu’au moment ou il terminera sa vie sur active sur le tas de ferraille de l’ancien aérodrome de Gent-St.-Denis-Westrem.

Là, il fut récupéré et transféré vers le Musée d’Aviation à Bruxelles il on peut l’admirer étant restauré et repeint dans les couleurs d’entraînement du RAF.

La maquette

Miles MagisterLa maquette Novo est une réédition de l’ancien modèle Frog; même le plan est identique. Les deux avions sont présentées dans les sachets typiques de ces années là. L’un a encore un « box-art », l’autre n’a qu’un dessin de l’avion en profile sur un fond très jaune. Je me souviens que je l’ai acheté, avec un Percival Proctor de la même marque et dans un même emballage, pour un prix ridicule sur un stand de vente pendant un meeting aérien. Personne ne voulait de l’avion ou du type d’emballage. Néanmoins le fait que l’avion soit un classique, on ne pouvait pas trouver grand chose jusque l’arrivé de l’Internet. 4+ Publications sortait un livre de référence unique il y a deux ans avec assez de dessins et de photos pour pouvoir construire un lui-même. Une visite au Musée Aérien à Bruxelles me remportait aussi des photos utiles. Le dos de la maquette de l’avion est fournit de la bâche pour refermer le cockpit arrière intégralement moulé en position ouverte. Le premier avion sera construit dans les couleurs anglaises et il gardera la bâche. Une photo du deuxième, le G-1, montre que cet avion n’avait plus cette bâche quand il était en service dans la Force Aérienne. Apparemment il n’était en service que comme avion de liaison. Cette partie fut enlevée sur le deuxième modèle et poncé. A part la bâche et les couleurs, les deux avions ne portent pas de différences et ils seront construits en même temps .

La coque et l’intérieur

Miles MagisterL’intérieur est Spartiate et ne consiste que d’un siège; l’ajout de détail est donc nécessaire. Les changements suivants seront incorporés:
- Ouverture des deus trappes d’entré du coté droit de l’avion (seulement sur la version belge) et construction des détails sur les flancs gauche et droite internes et a l’intérieur des trappes.
- Construction d’une cloison motrice et des cloisons derrière les deux sièges faisant attention de ne pas oublier les ouvertures dans lesquels passent les harnais.
- Construction d’un plancher, raffinement des sièges et montage des harnais.
- Construction de deux tableaux de bords avec des instruments Reheat Models.
- Construction de palonniers, d’un compas et des manches a balai.

L’intérieur est peint en Interior Green, harnais en cuir, instruments en noir.

Cette partie demande le plus de travail et de temps, le reste de la construction de la maquette est assez simple. Une fois que tout est bien adapté, on peut coller les deux moitiés suivies d’un masticage et ponçage. La bâche sur la version anglaise reçoit quelques rainures a fin de le donner un peu plus de relief.

Ailes et ailerons

Les ailes viennent en deux parties dessus / dessous avec des ailerons séparés. La queue vient dans une partie gauche et droite. Il est nécessaire de percer deux trous dans la queue pour pouvoir faire sortir des câbles de direction. Les ailerons des ailes doivent êtres poncés, ceux de la queue peuvent s’affaisser un peu. La queue de direction est un peu trop grand et il était nécessaire d’ajouter une pièce de carte plastique entre les deux.

Train d’atterrissage - Moteur

Miles MagisterCelui-ci se consiste que d’une patte et d’une roue. La patte doit être affinée. Le renfort de l’amortisseur est représenté comme un triangle en plastique. Il est coupé et remplacé par une pièce de photo découpe de récupération. Un tuyau hydraulique construit de fil de fer est ajouté. Les roues sont de mauvaise qualité, une d’elles n’est même pas moulée complètement et doit être mastiquée et poncée
Le moteur est représenté par une hélice et un front du radiateur. Ce front est un peu trop grand et doit être ajusté. J’ai remplacé la pièce qui retient l’arbre hélice par un exemplaire plus long d’Evergreen. Cette méthode de travail me force pas a monter l’hélice avant peinture de l’avion et je peux l’ajouter après dans une position ferme et mobile

Finition

La finition est assez simple et ne consiste que par l’ajout des pare-brises, un tube pitot et une sorte de corne (version RAF). L’échappement est percé.

Décoration

Miles MagisterRAF: L’avion est peint dans les couleurs typiques des écoles d’instruction de la RAF soit jaune en dessous et un camouflage dark earth / dark green au-dessus. La bâche en Clear Doped Linnen.

Belgique: Entièrement argent sans nuance en couleur puisque l’avion était couvert de tissu. Pneus en German Panzer Grey. Une couche de Klir protègera la couche de peinture et du vernis brillant sera applique sur les positions ou doivent venir les décalques

Les deux: Echappement dans une mixture de rouille et noir. Hélices noires avec pointes jaunes. Tube pitot en argent. Lavage léger avec du noir pour accentuer les lignes autour du capot-moteur et ailerons.

Décalques

Miles MagisterLa boite nous fournit seulement ceux de la version anglaise. Il s’agit d’un avion avec des cocardes moitié civils moitié militaires. Malheureusement les vieux décalques explosaient au premier contacte avec l’eau et ils étaient inutilisables. J’ai dû chercher des remplacements dans la boite a rabiot mais je ne pouvais pas remplacer les registrations civiles. C’est donc un avion en cocardes Anglaises mais sans numéro de registration.
Les cocardes belges viennent d’un set Daco. Les marquages G-1 sont des lettres a frotter. Faites attention: si vous voulez une machine avec de cocardes Belges d’avant 1947 il vous faut des cocardes avec une bande rouge plus grand que la bande jaune. Les cocardes post 1947 ont des bandes égales.
Les décalques seront protégés par une couche de vernis mat pour la version RAF, du Klir pour la version belge. .

Conclusion

Si vous êtes d’accord de passer votre temps avec la construction d’un intérieur, alors ce Magister sera une petite merveille. C’est un de ces avions qui a aidé a gagner la guerre par voie indirecte soit comme avion d’instruction soit comme avion de liaison.
C’est aussi un type d’avion qu’on ne rencontre que rarement dans des concours ou des bourses. Beaucoup de maquettistes le considèrent comme pas intéressant ou ne veulent / n’osent pas construire un intérieur pourtant assez simple.
La maquette est simple et donne occasion au puriste de réaliser quelques conversions a fin d’obtenir avec peu de travail quelques sub-types. De ma part, ils peuvent sortir d’autres types d’avion comme celle-là. .

Construisez-les

Erwin Bovyn
IPMS Gent


 

Agenda

Update Events - Update artikels