IPMS Gent modelbouwclub

Pelican 20

MaquetteAVRO Shackleton MR3
MarqueFrog
Echelle1/72
Typeplastique injectée
PeintureHumbrol
AccessoiresAirwaves set nr AC 72199 Interior
Airwaves set nr AC 72198 Flaps
Aeroclub set nr AP 064 (metalen propellers)
Références



Internet IPMS South Africa.
www.airliners.net
www.fortunecity.com
www.home.aone.net.au
Scale Models International Maart 1993.
Postwar Military Aircraft n°3 door John Chartres.
Warpaint Series n° 6 door Alan W. Hall.
Flugzeug Nr 3/1994

Historique

Le Shackleton a été dessiné par AVRO en 1949 comme successeur de l’AVRO Lancaster. L’avion a été utilisé comme avion de reconnaissance maritime a long rayon d’action par la RAF et la SAAF et restait en service jusque fin les années 80.

Il avait quatre moteurs munis d’hélices en contra rotation et était capable de couvrir plus de 4.000 miles nautiques. Seul un de ces avions serait en état de vol en Afrique de Sud.

La maquette

C’est une vieille boite Frog âgé d’aux moins 30 ans et on peut facilement constater qu’elle était construit comme étant un jouet. La maquette est pourvue de portes de charge ouvrantes, ailerons et plans mouvants. Les Anglais l’appelaient aussi “10.000 rivets flying in formation” (10.000 rivettes volant en formation) et je dois quand même féliciter les gens de chez Frog qui ont fabriqués les moules pour leur travail puisqu’ils ont reconstruit environ chaque rivette sur ce modèle. Quand on touche aux ailes ou les parties de la coque, c’est presque une râpe.
Les grappes ont beaucoup de flash et il est parfois très difficile de le couper sans porter des dégâts aux pièces. Le détail interne dans l’avion est presque inexistant et les sets de Airwaves sont d’une grande aide, surtout sur cette version MR3 qui avait de grandes vitres dans le cockpit.

Intérieur et cockpit

AVRO Shackleton MR3Chaque pièce a besoin de nettoyage par ponçage. Soyez prêt à dépenser plus que 60% de votre temps à ce travail. L’étape suivante est, comme chez tous les avions, la construction de l’intérieur et le cockpit. Le set Airwaves nous fournit un excellant tableau de bord en photo-découpe (PE), des harnais et des consoles des deux côtés des sièges. Il est dommage qu’on n’a pas prévue du remplacement pour les sièges puisqu’ils sont moulés sur la cloison arrière du cockpit. J’ai dû construire des cousins avec du Milliput avant de monter les harnais.
Quand on regarde des photos de l’intérieur d’un Shackleton on a tendance de dire qu’il était peint dans une couleur grise, probablement une des couleurs externes de l’avion ou quelque chose dans les environs de Slate Grey, couleur de la marque Humbrol que j’ai utilisé.
La maquette nous fournit la possibilité de monter la porte arrière du côté droit de l’avion en position ouverte ou fermée. Je voulais la laisser ouverte par raison que le set Airwaves fournit une échelle à 5 marches mais des photos montraient que la queue de la version MR3, qui a un train d’atterrissage tricycle avec nez roulant, était trop haut pour une échelle à 5 marches. En plus il n’y a pas d’intérieur, donc la porte restait fermée.
La maquette nous fournit aussi un set de vitres très claires mais ils sont trop petits pour nous permettre de regarder dans la coque et pour cette raison je n’ai pas pris le temps de construire un intérieur.
L’avion a besoin d’un ajout de poids dans le nez et un premier test me montrait qu’il devait y avoir aux moins 125 grammes de plomb a fin de tenir le nez sur le sol. J’ai dû ajouter encore 10 grammes durant la construction.
Des plans sur échelle 1/72 du Shackleton (ou Shak) me montraient que les dimensions de la maquette étaient presque correctes. Comparaison entre les hélices du kit avec ceux d’Aeroclub montrait que les hélices et les casseroles d’Aeroclub étaient de taille et forme correcte. Inutile de dire que les pièces du kit ont été omises.

Moteurs

AVRO Shackleton MR3Les panneaux avant des moteurs doivent êtres remplacés par celles du set Airwaves. Ceux de la maquette sont très épais et doivent être coupés juste derrière le capot moteur. Une fois faite on peux commencer a percer et couper les vieux radiateurs de la maquette. Une fois nettoyé et poncé, les nouvelles pièces en PE peuvent être collés de l’intérieur.
Ensuite viennent les deux parties du capot moteur sur lesquelles les tuyaux d’échappement sont déjà moulés. Ces échappements doivent êtres percées a fin d’ajouter un peu de réalisme.
Les moteurs sont ensuite montés sur les nacelles motrices qui sont montés sous les ailes. Les deux nacelles intérieures donnent aussi place au train d’atterrissage principal. Les deux pièces sont collées et une fois sèche, monté sur les moteurs. De nouveau beaucoup de travail de nettoyage et de ponçage a fin d’obtenir un bon résultat.
Les hélices sont peintes en noir mat avec des pointes jaunes, les casseroles en rouge. Les axes du set Airwaves sont trop courts et inutilisables et ils sont remplacés par ceux du kit.

Ailes et ailerons

AVRO Shackleton MR3Les plans supérieurs et inférieurs des ailes doivent être poncées et nettoyés. Il n’y a pas d’aménagement intérieur dans les trains d’atterrissage et j’ai construit un cadre avec de la carte plastique dans l’intérieur de l’aile.
Les 2 grands ailerons prévus dans la maquette sont remplacés par celles en PE du set Airwaves. J’ai rencontré des difficultés dans la construction puisque le plan du set ne donne pas d’instructions précises sur les lieux ou on doit plier les ailerons. Ils ne mentionnent non plus si on doit utiliser des tiges en plastique a fin de construire une pièce horizontale a la fin des ailerons.
J’ai fait usage de mon Etch Mate pour obtenir un bon pliage et il était alors possible de coller les renforts structurels. Airwaves nous montre aussi qu’il faut ajouter une tige en métal qu’il faut glisser dans des trous situés dans les renforts. Cette tige n’est pas prévue dans le set et j’ai utilisé une tige en cuivre. Je le fit entrer d’un coté et le glissait de renfort en renfort. De cette manière, j’étais sur que tous les renforts étaient dans leurs bonnes positions individuelles.
Un poutre centrale est prévue dans le set mais il prouvait être inutilisable puisqu’il était trop gros. Je l’ai remplacé par un profilé Evergreen.

La queue

Cette partie de l’avion demande le moins de travail et presque pas de ponçage. Les pièces ne demandent qu’un peu de nettoyage sans problèmes. Deus cordes d’antenne partent de la queue vers la coque. J’ai percé deux petits trous dans les plans verticaux et j’y collais deux longueurs de fils de pèche en nylon avant de les assembler

Montage du train d’atterrissage et des nacelles motrices

Le train d’atterrissage principal est construit comme prévu dans les instructions mais le train est collé fixe a fin de ne plus être rétractable. Je l’ai fait pour garantir la solidité et pour prévenir que le train se rétracte durant transport.
Les nacelles motrices ont des points de montage des plus pires que je n’ai jamais rencontré. Je les ai montés sans les hélices ou les moteurs. Une fois collés dans leurs positions individuelles il a fallu utiliser beaucoup de mastic (Vallejo putty) a fin d’obtenir une bonne finition.
Les nacelles extérieures reçoivent le même traitement.

Construction de la coque

AVRO Shackleton MR3 Un essais me montrait qu’il y avaient des difficultés du côté gauche de la soute a bombes et il était nécessaire d’ajuster les deux cloisons. Je voulais monter la soute en position fermée puisque je trouve qu’il manque trop de détail pour la laisser ouverte mais il devenait vite clair que les portes étaient construite pour être montés en position ouverte. Ils devaient être ajustés et collés et il faut même faire un peu de travail a l’extérieur a fin d’obtenir une bonne fermeture. On ne peut pas se permettre que ces portes dépassent la coque.
De nouveau il faudra faire appel au mastic suivi par un ponçage qui ne laissera plus beaucoup de détail sur le parti supérieur de la coque. Il faut aussi monter une pièce sur laquelle sont montés deux tiges d’antennes. J’ai coupé ces antennes et j’ai percé des trous à leurs places.
La pièce elle même est ajusté a la parti supérieure, les antennes sont remplacés par des aiguilles. Le fil d’antenne en nylon est glissé dans les anneaux et, une fois étiré, ils sont collés avec de la colle cyano. Le reste du fil sera caché dans la coque.

Montage des ailes et de la queue

La maquette fournit une poutre centrale pour les deux ailes, poutre qui passe à travers la coque. Je suis très content que Frog a prévu cette poutre puisque le Shak est un grand avion. Malheureusement je ne pouvais pas utiliser la longueur totale de cette poutre parce-que j’avais construit des cadres dans les puits de train. J’ai donc dû raccourcir la poutre avant de monter les ailes.
Les deux plans horizontaux sont collés d’abord et, une fois sèche, les plans verticaux sont collés.

Moteurs et hélices

AVRO Shackleton MR3Les hélices sont peints en noir mat avec des pointes jaunes puisque je voulais construire une machine de la force aérienne Sud-Africaine. Si vous voulez construire un avion de la RAF il faut utiliser une combinaison rouge / blanc. Les capots avant sont peints en rouge.
Les grilles des radiateurs sont peintes en gun metal.
J’ai d’abord pensé a positionner les hélices et de les masquer avant de commencer avec la peinture de l’avion mais j’ai quand même opté de ne pas faire ceci a fin de pouvoir démonter les hélices si nécessaire. J’ai collé l’anneau, qui doit être monté sur l’axe, dans la nacelle moteur juste derrière le nouveau radiateur en PE.

Montage des roues

Les deux roues avant reçoivent des disques en PE. Quelques tuyaux hydrauliques sont construits de fil de cuivre. Les roues sont nettoyés et poncées et peints en Panzer Grey allemand. Le train d’atterrissage avant est nettoyé et percé en deux lieux.
Les portes du train reçoivent aussi un peu d’attention. J’y ajoutais des renforts avec des strips Evergreen, les coupais sur taille avant de les poncer. Ce n’est pas beaucoup mais ça a l’air bien.

Finition

AVRO Shackleton MR3Une fois ces étapes fini (et avec bon résultat) on peut commencer avec la finition du modèle vue la peinture. Les positions avant et arrière et le cockpit reçoivent leurs verrières. Une fois en place, ceux ci, et les vitres dans la coque, sont masquée.
Les cocardes pour la machine Sud-Africaine sont pour le “Pelican 20”, numéro de registration 1720.
Cette machine est préservée à Ysterplaat AF base, Z.A., et on peut regarder une session photo peut sur l’internet. Cette session est très utile mais nous montre aussi quelques fautes qui ne sont pas prévus dans la boite et qui doivent être corrigés. Les plus important sont:
- l’ajout d’un astrodôme sur la coque a hauteur de la vitre ronde située du côté droit.
- l’ajout de deux plaques sur le nez où se trouve la position couverte des mitrailleurs.
- l’ajout d’antennes fixes sur le toit juste derrière le cockpit. Ces antennes sont prévues dans le set d’Airwaves. Peut-être un peu trop mince mais très convenable.
- l’ajout d’un siège dans la partie avant du nez. Les vitres du nez et du cockpit reçoivent des essuie-glaces du set d’Airwaves.

Peinture

AVRO Shackleton MR3Beaucoup de détails extérieur se perdent pendant la construction de la maquette, presque tous les panneaux et tous les rivettes sont perdue. Vue d’un coté, c’est bon mais je dois admettre que tout ce détail avait l’air bien sur ce grand avion et plus qu’un maquettiste de mon club ne comprenait pas pourquoi je ponçais tout ce beau détail.
Tout le monde qui a vue la maquette a vue tout les rivettes et tous les panneaux. Si il y avaient 10.000 rivettes il y avaient aussi aux moins 1.000 panneaux. Je les ai pas redessiné, j’aurais fait plus de mal que de bien. D’autre part je voudrais que l’avion aurait l’air un peu utilisé et j’ai opté pour un pré-ombrage des panneaux les plus grands.
La partie majeure de l’avion reçoit du PRU Blue et j’utilisais pour ça, tuyau donné par IPMS South-Africa, du Humbrol 124; couleur qui n’est plus repris dans la gamme Humbrol.
Le plan supérieur des ailes, de la queue et d’une partie des moteurs reçoit Humbrol 27. La différence entre H124 et H27 est minimale mais se voit. La partie supérieure de la coque reçoit du blanc mat prise entre deux couches de Klir (Future). Le blanc a tendance de jaunir et je voudrais l’éviter comme ça.
Il existe des doutes de la couleur du train d’atterrissage et l’intérieur des puits de train. Quelques photos laissent supposer que c’était la même couleur que les plans inférieurs. D’autres photos nous montrent une couleur plus claire. Me basant sur les photos dans le livre Warpaint series 6 sur le Shackleton je dois dire que c’était une sorte de gris clair et j’ai donc utilisé avec du Humbrol 147. Les hélices noires mates avec des pointes jaunes, les capots d’hélice avant du rouge.

Decaux

AVRO Shackleton MR3Un maquettiste d’IPMS Gent m’a aidé en me donnant les décalques de son kit Modelcraft. Il a l’intention de construire un Shak Mk 2 et n’avait plus besoin de ceux là. (Merci, Luc). De ce fait, j’avais la chance de ne pas devoir utiliser les anciens décalques de la boite Frog. Les décalques Modelcraft et Frog représentent les mêmes avions.
Les plus difficiles sont ceux de type “walk here” sur le plan supérieur des ailes. Leurs positions précises ne sont pas données et il faut utiliser son sens propre. Les Sud-Africaines sont en deux langues, l’Anglais et le Sud-Africain. J’espère que je les ai bien positionnés, au moins, ils ont l’air bien.
Les cocardes nationales posent un problème. L’Afrique du Sud avait tout d’abord des cocardes rondes qui ont été changées dans le type château, “castle” type. Les décalques Frog et Modelcraft sont du type “castle” mais ceux de Frog représentent le Springbok de couleur orange et positionné dans deux directions. Ceux de Modelcraft représentent le Springbok en couleur argent et dans seulement une direction. En regardant des photos je dois dire que le Springbok argenté est correcte mais je ne pouvais pas retrouver s’il sont tous dans la même direction. Donc, si mes décalques sont faux, c’est la faute de Modelcraft.

Conclusion

AVRO Shackleton MR3 Wow, quelle bête, quel challenge. Je suis très content que j’aie osé construire cet avion qui est dans ma possession depuis plus de 20 ans. Les sets d’Airwaves et de Aeroclub font bien au kit, même s’ils posent des problèmes par eux mêmes.
Comme déjà mentionné, soyez prêt a passer plus de 60% de votre temps a poncer et mastiquer mais le résultat final est encourageant.
Je ne peux me rappeler d’avoir vu qu’un seul Shackleton dans une exposition. Ce modèle portait toujours tous ces rivettes et de cette raison les décalques ne collaient pas.
Mon Shak n’est pas capable de passer un concours mais je ne pense pas qu’un Shak construit a partir de la moule Frog le saura faire. Je l’emmènerai à des expositions et je vais le montrer sur le stand du club en attendant la réaction des visiteurs. J’espère qu’on prendra beaucoup de photos de du Shak car je trouve ça encore plus encourageant que de gagner un prix.

Keep ‘m building

Erwin Bovyn
IPMS Gent


 

Agenda

Update Events - Update artikels